Accueil   Les Nouvelles  CNOI livre un nouvel amphidrome à Mayotte

CNOI livre un nouvel amphidrome à Mayotte
Ecrit Le 19/10/2016 a 01:36..
Le Polé, amphidrome construit par le Chantier Naval de l’Océan Indien, a rejoint Mayotte, sa destination finale, en ce jeudi 6 octobre 2016. Dix-huit mois de construction ont été nécessaires pour ce bateau qui devient le plus grand jamais construit à l’île Maurice.

Vue 1

« C’est sur un appel d’offres international que nous avons été choisis pour construire cet amphidrome et son sister-ship », explique Jean-Yves Ruellou, directeur général de CNOI. « Il y a deux ans de cela, nous avions déjà livré un premier amphidrome de 40 mètres, le Georges Nahouda, à STM. Le Polé présentait de nouveaux challenges que nous avons été heureux de relever… ». Les plans ont été réalisés par le bureau d’études Ship ST basé à Lorient. Ce même bureau d’études qui avait réalisé ceux du Georges Nahouda.

Avec une coque en acier de 50 mètres et une longueur hors tout de 67 mètres, le Polé pourra emporter à son bord 590 passagers et 33 véhicules. L’équipage, quant à lui, sera composé de 8 membres. « Ce navire est appelé à naviguer dans le lagon de Mayotte afin de relier les deux îles principales : Petite Terre et Grande Terre… », commente M. Ruellou.

Le bateau est équipé de 4 moteurs Baudouin 6M26.2 alimentant 4 « pump-jet » Schottel SPJ82. L’électricité et l’électronique ont été fournies par la société lorientaise ECCS. Les apparaux, eux, ont été livrés par BOPP.

Les systèmes d’extinction incendie proviennent de la société Protection Incendie Cornouailles. « Bien que ce navire ait été réalisé à Maurice, il est aux normes de navigation française et les fournitures nécessaires à sa fabrication proviennent à 90% d’Europe. Tout a été réalisé dans le respect des normes européennes les plus strictes. Le bateau est d’ailleurs classé au Bureau Véritas ».

La construction de cet amphidrome représente un peu plus de 150 000 heures de travail. Implanté depuis 15 ans à Maurice, CNOI emploie à ce jour environ 500 personnes. « La construction navale occupe un volet important de notre développement pour les années à venir. Nous allons d’ailleurs bientôt entrer dans une nouvelle phase d’agrandissement de notre Chantier, prévue pour 2017 », conclue Jean-Yves Ruellou.